Pour son anniversaire, Fiston a reçu le jeu « Panic Lab » de l’éditeur Gigamic dans lequel des amibes (petits monstres rigolos) se sont échappés et il faut les rattraper.

Contenu de la boite : une règle du jeu, 25 cartes cartonnées illustrées, 4 dés spéciaux (un avec des flèches, un autre avec des motifs, un autre avec des couleurs et le dernier avec différentes formes de bestioles), 30 jetons rouges

Comment jouer ? Tout d’abord, après les avoir bien mélangé, il faut placer les 25 cartes carrées en cercle. Un joueur lance les 4 dés en même temps. Cela donne le portrait-robot de l’amibe qu’il faut retrouver et dans quel labo et sens commencer les recherches. Mais attention, les amibes peuvent subir des mutations … Le 1er qui trouve la vilaine bébête gagne 1 jeton. Le 1er joueur qui possède 5 jetons remporte la partie.

Tout d’abord, après les avoir bien mélangé, il faut placer les 25 cartes carrées en cercle. Un joueur lance les 4 dés en même temps. Cela donne le portrait-robot de l’amibe qu’il faut retrouver et dans quel labo et sens commencer les recherches. Mais attention, les amibes peuvent subir des mutations … Le 1er qui trouve la vilaine bébête gagne 1 jeton. Le 1er joueur qui possède 5 jetons remporte la partie.

Conseillé pour les enfants dès 8 ans et de 2 à 10 joueurs.

Budget : 9.90 euros

  • Avantages :
  • Mise en place : elle est rapide, il suffit de mettre les 25 cartes en cercle et la partie peut commencer
  • Graphisme : que ce soit sur la boite ou les cartes, les illustrations sont sympas, les monstres sont rigolos sans jamais faire peur
  • Observation : dans un 1er temps, il faut mentalement vite repérer l’amibe que les dés ont désigné. Ensuite, il faut bien faire attention aux multiples mutations qui peuvent intervenir sans jamais rien dévoiler à ses adversaires jusqu’à ce que l’on soit certain de notre choix et que l’on montre la bonne amibe
  • Suspense : les grilles d’aération (qui font disparaître les amibes sur plusieurs cartes de distance et réapparaître plus loin) et les salles de mutation (qui transforment l’amibe en lui changeant sa forme, sa couleur ou encore son motif) corsent la partie et la rendent plus palpitante
  • Rapidité : et oui, c’est le 1er qui a trouvé la bonne amibe qui gagne
  • Stratégie : la meilleure est ici la discrétion afin de ne laisser passer aucun indice sur l’amibe
  • Méthodique : il faut bien tout mémoriser, tout regarder et faire preuve de logique pour trouver la bonne amibe
  • Petit : enfin un jeu convivial facile à emporter dans sa petite boite métallique
  • Niveaux : une alternative de jeu plus simple est proposée 
  • Parties : elles sont en général rapides (à condition de ne pas rendre un pion rouge à chaque erreur et de ne pas être trop nombreux)
  • Un bon rapport qualité / prix
  • Inconvénients :
  • Ne convient pas à tout le monde : en effet, c’est un peu difficile à décrire mais tous les joueurs ne prendront pas forcément du plaisir à y jouer car c’est un jeu de reconnaissance visuelle où il faut faire un réel effort de concentration tout en étant rapide
  • Nécessite un peu de place : la boite en elle-même n’est pas grande mais pour positionner toutes les cartes en cercle, il faut quand même prévoir un peu d’espace

Conclusion :Au départ, je vous avoue qu’il nous a fallu quelques minutes pour bien comprendre la règle (un tour de « chauffe » nous a aussi bien aidé) mais une fois que l’on a compris, on se laisse prendre ! Il faut avoir l’esprit à 100 à l’heure avec une bonne reconnaissance visuelle tout en étant rapide et concentré.

Nous avons assoupli les règles pour jouer avec Choupette de 6 ans mais c’est tout à fait possible et elle y a pris du plaisir.

Pour être honnête, même si nous l’apprécions, ce n’est pas le jeu où nous prenons le plus de plaisir à jouer. Nous en faisons une partie de temps en temps et cela nous convient très bien.

Notre note : 3.8 / 5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :