Toujours à la recherche de romans jeunesse méchamment drôles, nous avons découvert à la bibliothèque le livre « Le bungalow a des crocs » de l’éditeur Pépix et j’avoue que celui-ci réserve pas mal d’aventures.

L’histoire : Amélie (9 ans), son grand frère Guylain (14 ans) et ses parents rejoignent son oncle, sa tante, sa cousine Chloé (9 ans et version parfaite petite fille !) et ses cousins (les jumeaux Sacha et Jérémy) pour passer ensemble des vacances. Arrivés sur place, tout semble merveilleux : un lieu calme dans la nature, une piscine et un bungalow pour les adultes et un autre pour les enfants. Seulement voilà, le soir venu, nos jeunes héros vont faire la rencontre de loups-garous féroces et cruels …

Budget : 10.90 euros

  • Avantages :
  • Humour : que ce soit les réflexions de notre narratrice Amélie (avec de bonnes descriptions de son frère, ado en puissance) ou encore les situations, on retrouve une bonne dose d’humour dans ce livre
  • Rythme : pas de répit, le récit est punchy et les scènes se suivent. Pour renforcer ce sentiment, l’auteure joue également avec les différentes typos et taille de texte, permettant ainsi de souligner une action, un sentiment ou une idée
  • Frissons : une rencontre avec des loups, c’est déjà en règle générale une mauvaise surprise alors, imaginez avec des loups-garous assoiffés de sang ! La traque et les courses poursuites provoquent quelques apnées (on se demande comment les enfants vont réussir à se tirer de ce mauvais pas) et au fil de la lecture, on se demande comment l’auteure va terminer son roman
  • Solidarité : c’est une qualité qui ressort tout au long du roman. Pour s’en sortir, il faut être unis, s’entraider et faire front. Les personnages ont beaucoup d’imagination et d’ingéniosité et tous deviendront, à un moment où un autre, des héros
  • Confiance en soi : c’est également un autre aspect de l’histoire. Amélie est sans cesse comparée à sa cousine (qui réussit mieux à l’école, dans les sports, dans l’art, est plus jolie …) ce qui est pesant pour elle. Malgré tout, au fil de l’histoire, on la voit prendre confiance en elle et c’est bien souvent par sa perspicacité et sa ruse que nos jeunes protagonistes vont s’en sortir
  • Illustrations : le livre est régulièrement parsemé de dessins, ce qui apporte une touche de dynamisme (et/ou d’effroi !) supplémentaire au récit
  • Inconvénients :
  • Aucun

Conclusion : Un livre qui m’a bien plu même si je n’ai pas été sensible aux dessins. En effet, même s’ils apportent une jolie plus-value, ils ne sont pas dans un style que j’affectionne (mais bon, les goûts et les couleurs). J’ai beaucoup aimé le rythme de l’histoire : pas de temps mort, les rebondissements sont nombreux. Bien entendu, ça reste une histoire surréaliste (ba oui, les loups-garous n’existent pas !) avec des situations rocambolesques (n’oublions pas que c’est à destination des enfants) et même s’il est drôle, c’est avant tout un roman destiné à se faire (un peu) peur …

Je le lirai à Fiston pendant les vacances car je pense qu’en solo, il n’aimerait pas car cela lui ferait un peu peur alors qu’à deux, plus facile d’en rire et dédramatiser.

Notre note : 4.3 / 5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :