Fiston adore le jeu Minecraft. C’est un peu par hasard que j’ai découvert chez mon libraire il y a quelques mois la collection « Journal d’un Noob » publié aux éditions 404. Au départ, je n’avais acheté que le 1er, ne sachant pas s’il allait aimer mais en réalité, il a littéralement craqué. Il a lu les 6 gros pavés presque d’une traite et les a même relus plusieurs fois ! Pour le moment, il ne s’en lasse pas.

L’histoire : à travers son journal intime, un jeune villageois prénommé Minus décrit son quotidien dans sa quête pour devenir guerrier. En effet, il est normalement destiné à devenir boucher, fermier ou encore forgeron mais son rêve, c’est de devenir un guerrier capable de défendre son village contre les attaques de vilains en tout genre (type zombies, creepers, araignées, sorcières, squelettes …). Quand il apprend que les 5 meilleurs élèves de son collège vont pouvoir suivre une formation de guerrier, Minus va tout mettre en œuvre pour en faire partie …

Budget : 11.95 euros le volume

  • Avantages :
  • Journal intime : à travers les aventures de Minus, on retrouve les préoccupations du quotidien de chaque enfant (l’école, la famille, les amis, les rêves, …)
  • Typo fluide : l’écriture n’est pas linéaire, la taille de la police est souvent augmentée, changée de couleur, mise en gras … ce qui permet de couper la monotonie et de dynamiser la lecture
  • Dessins : à chaque page ou presque sont inclus des dessins. Ces derniers permettent encore une fois de rendre la lecture plus vivante et à l’enfant de se projeter dans l’histoire
  • Graphisme : les dessins reprennent l’univers du jeu mais les croquis sont plus doux que dans le jeu et bien adaptés à l’histoire
  • Humour : on vit les aventures à travers les yeux du jeune Minus, qui fait souvent preuve de remarques drôles
  • Adapté aux « petits » lecteurs : même si les livres sont gros, il n’y a finalement pas tant de lecture que cela, le récit étant souvent entrecoupé de dessins et écrit en gros. Les enfants n’aimant pas lire ou lisant peu le finiront sans doute très vite tant il est facile et abordable
  • Valorisant : en peu de temps, les enfants arrivent à le lire (et seuls !) et cela est gratifiant pour eux de pouvoir annoncer qu’ils ont dévoré les 300 pages en 2 à 3 jours
  • Bonne qualité : le papier des pages est épais, le livre peut être lu plusieurs fois sans qu’il ne s’abîme
  • Inconvénients :
  • Langage familier

Conclusion :Pour ma part, je ne suis pas fan du jeu donc, j’ai fait l’effort de lire le 1er tome pour faire plaisir à mon grand. Honnêtement, j’ai été surprise car je m’attendais à bien pire (bon j’avoue quand même ne pas avoir rigolé aux blagues distillées à travers ce volume et que mon fils trouvait lui très drôles).

Les enfants, fans ou non du jeu, peuvent s’identifier au personnage. J’aurai aimé que le langage soit un peu plus construit mais bon, il s’agit d’un journal intime raconté par un enfant (euh, pardon, un Noob/guerrier) de 12 ans donc …

Le côté ludique (écriture avec des typo différentes, présence de dessins, univers à la mode, langage facilement accessible, humour) et le plongeon dans l’univers du jeu Minecraft ont largement contribué à l’attachement de Fiston pour cette collection et je peux comprendre que le petit personnage devienne vite sympathique et fascinant aux yeux des lecteurs ciblés.

De plus, le fait qu’il soit écrit en gros et la présence d’illustrations permet facilement d’en venir à bout et c’est avec fierté que les enfants arrivent, en roulant des mécaniques, afin de nous dire que « mouais, 300 pages, ça se lit super vite. Où est la suite ? »

Notre note : 4.5 / 5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :