Parce que nous aimons ça, nous avons décidé de nous faire un peu peur encore une fois et de tester l’escape game emblématique « Lost Asylum » de chez One Hour. L’histoire : dans les années 50, un fou interné au sein d’un hôpital psychiatrique assassine 4 médecins puis disparait dans la nature sans qu’on ne le retrouve jamais. Aujourd’hui abandonné, l’hôpital (bien souvent visité par des fans d’urbex) est en passe d’être détruit. Aurons-nous le courage d’y entrer et visiter ce lieu étrange ?

Informations complémentaires : de 2 à 5 joueurs, déconseillé aux enfants et âmes sensibles

Budget : de 26 à 48 euros par personne (tarif variable en fonction du nombre de participants)

Avantages

  • Game master : les indices sont délivrés via un écran (mais qui s’adapte néanmoins bien à la salle et au thème). Il donne les indices avec parcimonie, pile aux bons moments et s’adapte vraiment au niveau des joueurs et à la dynamique d’équipe, rendant ainsi la partie presque sur-mesure
  • Enigmes : plutôt bien dosées, elles ne sont pas en soi très difficiles. Il y aura autant de fouille que de réflexion et de manipulation, tout est justement dosé
  • Sursauts  : présents tout au long du jeu, ils sont souvent imprévisibles et apportent un réel plus car se concentrer est plus difficile quand on vient d’avoir peur
  • Salles : le décor colle super bien à la thématique, rien ne parait déplacé ou de trop. Les salles sont bien construites et cohérentes avec le thème (salle capitonnée, camisoles de force, cris, …)
  • Modes : dans cet partie, il faudra composer avec les moments où il faut travailler seul, d’autres où il faut faire preuve d’esprit d’équipe ou encore où il faut arriver à garder suffisamment son sang-froid pour pouvoir continuer …

Inconvénients :

  • Aucun

Conclusion du test : Une fin géniale ! Je ne vous en dirai pas plus mais sachez que nous avons terminé (malheureusement en 65 mns !) avec un super rebondissement, rien que cela fait la différence avec d’autres escape.

Nous avons eu la chance de tomber sur « Bouclette » en tant que game-master et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est super sympa et est vraiment accueillant. Dès notre arrivée, il nous a mis à l’aise. Il maîtrise bien son briefing (perso, j’y ai cru à fond à son histoire !) qu’il faut d’ailleurs bien bien bien écouter. Il nous aide à bon escient et sait être un brin sadique quand il le faut. Honnêtement, nous n’avons pas été au top sur cette partie (j’avais mal au cou, j’ai encore crié plusieurs fois et ça m’a énervé de buter sur certaines énigmes qui à postériori n’étaient pas forcément si difficiles que ça !) mais avons pris beaucoup de plaisir. Les énigmes sont sympas et en nombre suffisant. J’ai vécu l’aventure à 100% (je suis même restée accroché à 2 éléments de décors pour moi rassurants : une ptite loupiotte et une vieille « canne », on ne sait jamais, elle aurait pu me servir à me défendre !) et encore une fois, la fin est surprenante !

Ayant déjà fait leur salle « L’Abattoir », nous nous doutions que nous ne serions pas déçu par l’enseigne et comme pour celle-ci, il existe plusieurs niveaux de difficulté et 3 fins différentes (à l’attention de Bouclette: oui oui, on peut se faire avoir 2 fois, j’en suis la preuve vivante 🙂 ). A n’en pas douter, nous referons d’autres salles de cette enseigne car nous sommes convaincus de leur qualité (que ce soit au niveau des décors, de l’ambiance que du game mastering).

Avis : 4.5 / 5

Laisser un commentaire