Les vacances scolaires approchent à très grand pas et pour bon nombre d’entre nous se profilent les congés d’été tant attendus. A cette période, il faut souvent prévoir d’emporter de nombreuses choses sur son lieu de vacances. Cette année, nous avons décidé de partir avec les vélos. Très vite, nous nous sommes aperçus qu’emmener 4 vélos (le VTT de papa, mon vélo de ville, le 20 pouces du fiston et enfin le 14 pouces de la chouquinette), ce n’est pas si simple. En effet, la seule solution pour tous les emporter est le porte-vélo à fixer sur une boule d’attelage.

Nous avons donc commencé nos recherches sur les différents modèles existants et avons testé le porte-vélo premium de chez Mottez .

Budget : 319 euros

  • Avantages
  • Français : cocorico ! Mottez est une marque française. Le porte-vélo est conçu et fabriqué en France
  • Matériaux de qualité : le porte vélo est composé d’acier et d’aluminium, seuls les rails sont en plastique. La structure est solide et inspire confiance
  • Robuste : l’axe central (la partie gris foncée) est très solide et les tubes de supports (sur lesquels viendront se poser les vélos) sont eux aussi costauds
  • Rabattable : même avec les 4 vélos chargés, il reste possible d’ouvrir le coffre (précision sur le site : sur 80% des véhicules)
  • Système de fixation : il s’agit d’une grosse poignée rabattable rassurante à laquelle il faut ajouter l’ajout d’un « U » (à serrer avec des boulons)
  • Bras : les vélos sont séparés et maintenus par des bras en acier. Ces derniers sont rabattables. Leur forme permet une fixation assez facile des vélos
  • Pas de contact : les vélos ne se touchent pas une fois installés, ce qui évite qu’ils s’entrechoquent et se rayent
  • Sangles : de nombreuses sangles sont fournies. Celles maintenant les roues dans les rails sont déjà en place et maintenues par le rail en lui-même ce qui est très pratique
  • Rails : le plastique est souple mais pas trop fin et permet une mise en place et une accroche facile des vélos. De plus, ces derniers peuvent être tournés de manière à les ajuster à l’angle des roues si besoin
  • Cadenas : une fois le porte-vélo installé, un cadenas est à fixer sur le système d’accroche afin de le sécuriser
  • Inconvénients :
  • Réglages longs : si le montage du porte-vélo est relativement rapide, celui consacré aux différents réglages est assez chronophage
  • Notice : par moment, elle est peu claire
  • Le poids : le porte vélo pèse lourd : 20 kgs mais c’est du « costaud » !

Conclusion :ce qui m’a tout d’abord plu dans ce produit, c’est qu’il soit français (comme vous le savez, à la maison nous y sommes sensibles). L’entreprise conçoit (via son bureau d’études) et fabrique ses produits depuis la France (dans le Nord, à une quinzaine de kilomètres de Lille). De plus, la marque met en avant son positionnement en faveur d’une économie responsable car en plus de créer de l’emploi en France, elle utilise des matériaux recyclables (acier) et limite son bilan carbone (pas de longues importations depuis des contrées lointaines). Enfin, il est conforme à la norme française XP R 18-909-4 (norme spécifique pour les porte-vélos charges arrière). Pour ce qui est du porte-vélo : après quelques difficultés à comprendre la notice et après avoir passé un moment assez long afin de procéder à tous les réglages préalables, nous avons pu enfin en profiter. Après plusieurs trajets (le plus long pour le moment est de presque 3h avec autoroute), aucun souci. Les vélos tiennent bien. En revanche, nous n’avons pas testé la fonction rabattable du porte-vélo lorsque ce dernier est chargé car nous n’en avons pas eu l’utilité. Je trouve que c’est un bon produit, rassurant et stable même si je n’ai jamais réussi à l’installer, c’est toujours mon mari qui s’en est chargé car il est trop lourd pour moi. Puisque l’on parle de son poids : attention à la charge maximale que peut supporter votre porte-vélo (le fameux « S », pour nous il est de 75 kgs) car avec 20 kilos de porte-vélo, il vous en reste 55 pour les 4 vélos (à titre d’info, mon vélo de ville fait presque les 20 kilos ….). A voir dans le temps si le support en plastique permettant de maintenir la plaque d’immatriculation sera résistant (il est à mon goût un peu trop fin et souple).

Notre note : 4.2 / 5

1 Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :