En plus d’adorer les chevaux, Choupette est passionnée par les loups. Pendant nos vacances dans le Sud, on nous a parlé d’un nouveau parc animalier qui vient d’ouvrir il y a peu : Ecozonia (proche de Perpignan, à Cases-de-Pène). Du coup, nous avons décidé de franchir le cap et d’aller visiter celui-ci.

Infos complémentaires : prévoir des chaussures de marche, il est interdit de fumer dans le parc (arrêté préfectoral), prêt gratuit d’un véhicule électrique pour les personnes à mobilité réduite, parking gratuit

Budget : 14 euros par adulte, 12 euros pour les enfants de 3 à 10 ans et gratuit pour les moins de 3 ans

Avantages

  • Thème du parc : son crédo : la sauvegarde des prédateurs
  • Animaux : on y retrouve 16 espèces : le tigre et putois de Sibérie, le dhole, l’ours brun, la panthère de l’Amour, le loup gris, le glouton, le lynx, chien viverrin, chat léopard de Sibérie, la chouette Lapone, le hibou grand duc de Sibérie, des rapaces (faucon crécerelle, faucon pélerin), le pyrague de steller et pyrague à queue blanche. On y trouve aussi une « mini » ferme (avec ânes et chèvres)
  • Enclos : ils sont tous grands et les animaux n’y sont pas en surnombre. Ils sont construits de telle façon que les animaux peuvent choisir de se montrer ou non. Idem pour la présence de palissades qui permettent de faire de l’ombre mais aussi de préserver l’intimité des bestioles. A noter que la majorité possède un bassin dans lequel les animaux peuvent se baigner s’ils le souhaitent
  • Soigneurs : disponibles et souriants, ils prennent le temps d’expliquer les spécificités de chaque animal, sa façon de vivre, les menaces qui pèsent sur lui, …
  • Explications : des panneaux, disséminés tout le long du parcours permettent d’en apprendre plus sur chaque espèce
  • Panorama : les différentes vues du parc sur la vallée sont exceptionnelles et d’une grande beauté
  • Prix : un prix très abordable
  • Aire de jeux : on trouve quelques espaces de jeux mais surtout, un petit parcours d’accrobranche sympa pour les enfants
  • Services supplémentaires : possibilité de prendre un pass annuel, parrainer un animal, d’être soigneur ou fauconnier d’un jour, de participer à un atelier « enrichissement », de dormir sur place dans l’un des 5 lodges, de louer une poussette ou un porte-bébé, …

Inconvénients :

  • Les volières : même si elles ne sont que de « repos », elles ne permettent pas l’envol des oiseaux (ces derniers sont aussi sortis régulièrement pour des vols « libres »)

Conclusion du test : Lorsqu’on parle de zoo, il y a toujours polémique entre ceux qui parlent de conservation et préservation d’espèces, d’autres de bien-être animal, de parc d’attraction, … et j’avoue être d’accord avec un peu tout cela. Evidement, les animaux ne vivent pas ici en liberté, ils sont donc enfermés et contraints. Maintenant, comparé à d’autres endroits (même de très connus !), ils ne sont pas entassés, les enclos sont grands (bien souvent avec des dénivelés, des arbres et pierres, des caches) et construits de façon à ce que chaque espèce puisse convenablement se mouvoir, s’abriter et se camoufler si besoin. D’ailleurs, il n’est pas garanti de pouvoir voir certains animaux et tant mieux ! En effet, ces derniers on suffisamment de place pour se cacher s’ils veulent être tranquille (on n’est pas dans un parc style « attraction » où le visiteur pourra voir en un clin d’oeil, pile juste devant la barrière/grille/vitre tous les animaux pour faire la belle photo souvenir). Nous n’avons ainsi pas pu voir le lynx car bien caché, ni les putois. Pour les loups, nous ne les avons aperçus qu’à la fin, une petite dizaine de minutes. Et finalement, cela nous a très bien convenu ! Nous avons également trouvé intéressante la présence d’un vieux dhole de 14 ans qui vit au milieu de ses congénères (on le repère assez vite car il fait un peu « miteux »).

Nous sommes restés 4 heures sur place et avons pris le temps de bien observer ce qu’il se passe au sein de chaque enclos, parfois avec plus ou moins de chance. D’ailleurs, nous en avons eu beaucoup car, tous assis, à l’ombre, proche d’un enclos pour faire une petite pause à admirer le paysage, nous avons vu doucement un tigre s’approcher, boire dans son bassin, nous regarder et, comme nous n’avons pas bougé d’un pouce, il a fini par s’allonger non loin de là. Nous avons pu profiter de ce moment pour le regarder encore et encore (bon, 10 mns après, un groupe d’enfants d’un centre aéré s’est approché, il a fini par se lever et aller se coucher plus loin, à l’abri des regards).

C’est un parc récent (il a ouvert il y a quelques mois, en mai 2021) donc encore en rodage mais les soigneurs (et le patron !) sont vraiment sympas et prennent bien le temps de partager leurs connaissances. La nourriture sur place est un peu moyenne (menu enfant et crêpes bof bof mais les glaces sont bonnes). Les chaussures de marche sont obligatoires car le terrain n’est pas du tout plat mais en pente et caillouteux, il faut crapahuter (le parcours peut être un peu difficile pour certains)! Cet aspect ne nous a absolument pas dérangé car après tout, nous sommes en pleine nature, dans un cadre superbe. Nous avons eu la chance d’y aller un jour où il n’y avait pas grand monde, nous n’avons donc pas été gênés par le bruit ou les autres visiteurs, c’était top. Nous avons vu les photos des lodges et franchement, l’expérience doit être « waou » pour ceux qui ont la chance de pouvoir y séjourner (le prix est élevé mais aux regard des prestations incluses en plus du très beau logement comme les entrées du parc sur 2 jours-le repas du soir-le petit déjeuner, cela se comprend).

A noter : dans les années à venir (sur une dizaine environ), le parc devrait s’agrandir et présenter de nouvelles espèces.

Avis : 4.5 / 5

Recevez nos derniers tests !

Laisser un commentaire