Les vacances scolaires et Halloween sont là et si vous êtes à la recherche d’une idée de sortie à la fois effrayante, amusante et marquante, nous vous proposons de découvrir notre test sur l’escape game « Le cannibale de Paris » (chapitre 1) de l’enseigne You have sixty minutes.

Si vous allez sur leur site, vous serez tout de suite mis dans l’ambiance dès le pitch. En effet, l’histoire commence ainsi : dans les années 70, un homme tue se femme et la mange, ne sachant que faire de son corps. Il a tellement aimé que depuis, il ne s’est jamais arrêté. Aujourd’hui, vous pensez participer à un jeu mais il n’en est rien, vous êtes pris au piège et il va vous falloir faire preuve de sang-froid pour échapper au Cannibale et survivre …

Attention : ce jeu est interdit aux enfants de moins de 12 ans et les 12-16 ans devront être accompagnés d’un adulte pour pouvoir participer.

Comme pour tous nos tests d’escape, nous ne ferons pas de reportage photos et vidéo afin de ne pas gâcher le plaisir de tout découvrir par soi-même.

Budget : 100 ou 120 euros par session (de 2 à 6 personnes)

  • Avantages :
  • Mise en scène : dès le surf sur le site puis la réservation, le ton est donné. Sur place, pas de hall d’accueil, on attend sagement dehors que l’on vienne nous chercher. Forcément, cela éveille la curiosité mais surtout, contribue à nous mettre mal à l’aise (ba oui, pas de gros fauteuil pour se détendre pour se rappeler qu’il ne s’agit que d’un jeu)
  • Histoire : elle plaira aux fans de films comme Saw ou Massacre à la tronçonneuse. Elle est simple mais fonctionne parfaitement bien
  • Game master : investi et au top. Il joue son rôle à la perfection et contribue énormément à ce que l’on entre dans le jeu. Tout est parfait : costume, voix, gestuelle, accessoire …
  • Immersif : même si à la base on sait que ce n’est qu’un jeu, les nerfs seront mis à rude épreuve. Tous nos sens seront sollicités (si si, c’est vrai mais je ne vous dirai rien car ce serait encore une fois gâcher le plaisir), contribuant à faire monter la pression. De plus, la présence d’acteurs (car oui, je les place dans cette catégorie) apporte un vrai plus, c’et même un élément clé
  • Enigmes : beaucoup de fouille, des manipulations, de la logique (mais que c’est dur !) avec une pointe de réflexion (mais avec le stress, on perd vite des neurones et c’est là où l’on s’aperçoit qu’avec la pression, on devient moins performant) seront nécessaires pour venir à bout des différentes salles. Les énigmes sont réussies et en nombre suffisant
  • Coopération : dans bon nombre d’escape, elle est importante mais ici, j’irai plus loin en ajoutant qu’elle est centrale. Savoir communiquer sera très important non seulement pour progresser dans le jeu mais aussi pour se rassurer
  • Décors : ils sont très bien faits, dégoûtants comme il faut, associés à l’atmosphère dérangeante, contribuent à la réussite de cet escape
  • Inconvénients :
  • Qu’est-ce qu’on a eu peur !

Conclusion :Mortel ! le meilleur escape d’horreur que l’on ait fait ! Nous avons eu une trouille d’enfer et même après, une fois la partie terminée (et après les très nombreux rires nerveux de circonstance), nous sommes restés longtemps à nous en remettre. En lisant l’histoire, on sait que l’on ne va pas aller visiter le village des Schtroumpfs mais là, tout est bluffant de réalisme. On est très vite mis dans l’ambiance (l’introduction de l’histoire et sa mise en place, l’attente du départ et les 1ers sursauts de peur sont dès le début des éléments qui vont conditionner à la réussite de cet escape) et même si on sait que ce n’est qu’un jeu, le scénario et la mise en scène nous le feraient presque oublier ! Tout est bien pensé et même si nous n’avons pas réussi à nous en sortir vivants, nous avons eu notre compte d’adrénaline. La mise en scène est vraiment au top et l’ambiance réellement angoissante, tout est très abouti, fait pour nous terroriser et la progression dans le jeu est vraiment très bonne. Le rôle du game master est central contribuant à rendre cet escape parfait !

Notre note : 4.9 / 5

Crédit : Free Stock Footage by Videezy!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :