A la maison, mon mari et moi adorons nous offrir de temps à autre une séance de réalité virtuelle en centre. Malheureusement, ces derniers mois, avec les nombreuses fermetures, nous n’avons pas eu l’occasion d’y aller aussi souvent que nous le souhaiterions. C’est pourquoi nous avons décidé de nous offrir un casque afin de pouvoir jouer à la maison. Notre budget n’étant pas extensible et n’ayant pas un PC suffisamment puissant pour de nombreux modèles, nous avons décidé de nous tourner vers le casque Oculus Quest 2.

Contenu : un casque, 2 manettes, un support pour les porteurs de lunettes, un câble d’alimentation et une notice.

A savoir : si vous désirez relier le casque en filaire à un PC, Oculus recommande un ordinateur avec minimum 8Go de mémoire vive (RAM), un processeur Intel i5-4590 ou AMD Ryzen 5 1500X ou supérieur, le tout sous Windows 10 et surtout avec au moins un port USB 3 disponible.

Budget : 349 euros pour le modèle 64 GB et 449 euros pour celui de 256 GB

  • Avantages :
  • Autonome : pas besoin de se relier à un PC, le caque seul est suffisant. De ce fait, aucun fil n’entrave nos mouvements. De même, pas besoin de capteurs à positionner dans la pièce !
  • Zone de jeux : elle se définie via la manette de manière très simple et rapide (quelques secondes) et peut atteindre jusqu’à 5 mètres par 5 mètres (minimum : 1.5mX1.5m et conseillé 2X2mètres)
  • Casque : il est relativement léger et ne provoque pas de sensation de chauffe même après plus d’une heure de jeux
  • Vision : bien que ne possédant que 3 réglages seulement d’écartement des lentilles (espacement entre les pupilles des yeux : 58-63-68), la qualité de vision est bonne. Adaptateur inclus pour les porteurs de lunettes. Rien à reprocher à la qualité de l’image. Résolution fluide
  • Manettes : faciles à prendre en main et légère, elles possèdent une autonomie relativement longue (une trentaine d’heures sans changer les piles)
  • Son : il est bon, aucun souci. Les haut-parleurs sont intégrés dans les branches du serre-tête. Pour ceux qui veulent une meilleure qualité d’écoute (ou s’immerger plus totalement ou encore pour ne pas gêner les autres personnes dans la pièce), il est possible via une sortie mini-jack de brancher des écouteurs
  • Mouvements : le suivi des mouvements est top et la réactivité est bonne sur les jeux que nous possédons
  • Catalogue : large choix de jeux sur l’app. Il est aussi possible d’accéder à d’autres catalogues (ex : Steam) en passant en mode filaire
  • Facile : prise en main sans difficulté, les explications sont claires et la navigation assez intuitive
  • Ordinateur : il est possible malgré tout de relier le casque à un PC pour accéder à plus de contenu (câble à acheter en supplément appelé Oculus Link. Il est également possible d’acquérir un câble USB-C compatible avec les débits de la norme USB 3.0 ) ou tout simplement pour avoir une meilleure qualité d’affichage
  • Capacité : 2 au choix : 64 ou 128 GB. Pour notre part, nous avons pris le 64 et il est largement suffisant (dès lors que l’on fait régulièrement du ménage dans les jeux !)
  • Design : blanc, épuré, le casque est esthétique
  • Prix : correct pour un casque de ce type qui ne nécessite pas obligatoirement l’utilisation d’un ordinateur
  • Inconvénients :
  • Compte Facebook : afin de pouvoir utiliser votre casque, vous devrez obligatoirement le rattacher à un compte Facebook. Et mieux vaut être prévenu : si vous êtes bannis par ce dernier, vous ne pourrez plus jouer avec votre casque
  • Autonomie : compter 2 à 3h de jeux avant une nécessaire recharge
  • Confort : à améliorer pour les utilisations au-delà de 30 mns. En effet, la mousse fait transpirer et le poids du casque devient inconfortable. De même, la sangle d’origine est un peu “cheap”, pas agréable à porter ni régler
  • Accessoires : de nombreux accessoires sont disponibles mais avec des coûts importants (ex : pour avoir une meilleure sangle, fil permettant de relier à l’ordi, batterie supplémentaire…)
  • Notice papier : un peu succincte. Un peu de détails sur la façon de procéder, comment positionner le casque correctement sur le visage, les temps de charge (compter environ 1h pour une charge totale), … auraient été un plus même s’il existe un didacticiel plutôt bien fait

Conclusion du test Oculus Quest 2 :Un beau produit et ce, dès même l’achat avec une boite classe, sobre et même design. Bien entendu, à ce prix, je ne retrouve pas la qualité des casques de ma salle VR (mais bon, ce sont des casques pro qui dépassent largement les 1 000 euros !) mais c’est honnête pour l’utilisation que j’en ai. En effet, les noirs ne sont pas aussi intenses et profonds qu’en salle mais le rendu reste quand même bon. Par contre, je ne sais pas si cela vient juste de notre casque ou de tous les appareils de ce modèle mais j’avoue que, même en ayant essayé les 3 espacements pupillaires différents proposés (c’est le plus petit qui me convient le mieux), j’ai toujours une petite sensation de flou qui apparait. Lorsque je maintiens le casque dans certaines positions, cela disparait. Je suis donc un peu déçue de ce côté là. Même en achetant un support de tête différent cela n’a pas règler le problème.

Ma grosse appréhension vient du fait que le casque est lié à un compte Facebook. Sur internet, j’ai vu que de nombreuses personnes ont été bannies sans explications et ont eu de très grosses difficultés à pouvoir récupérer leur compte, ce qui est quand même dur à avaler quand on achète un produit et qu’on ne peut plus l’utiliser (car oui, dans ce cas, le casque ne fonctionne plus !). Pour le moment, nous n’avons pas eu de problème de ce genre mais avec un tel budget de dépensé, j’espère que cela ne nous arrivera pas.

Nous avons actuellement téléchargé plusieurs démos ainsi que des jeux gratuits (certains plus ou moins bien). Nous avons acheté “Beat Saber” et … légère déception. Alors que dans ma salle VR le catalogue de chansons est plus que bien fourni (ça va d’Inspecteur Gadget à Queen, en passant pas Lady Gaga, Muse, …), sur le casque, aucune chanson de ce genre. Il est possible d’acheter quelques titres supplémentaires à l’unité (et assez chers !) mais aucun de ceux de ma salle. En allant sur des forums, j’ai découvert que c’est parce qu’il faut le “modder”, c’est à dire télécharger dessus ses propres musiques. Seulement voilà, comme je suis trouillarde et souvent malchanceuse, je ne préfère pas le faire car j’ai peur de me faire attraper (car visiblement, c’est illégal) et donc, de me faire bannir, ce qui rendrait inutilisable mon casque. Nous avons également acheté “Arizona Sunshine” (c’est pour ce jeu que l’on allait dans notre salle VR, on adore tuer des zombies et se faire peur !) et j’avoue avoir autant la trouille qu’en salle (à la différence que là-bas, je jouais en duo avec mon mari ce qui me rassurait alors que là, je le fais seule donc j’ai encore plus peur !!!). Enfin, nous avons aussi acquis “Elven Assassin”, un jeu de tir à l’arc que j’affectionne.

Petite astuce que j’ai lu sur internet concernant l’achat de jeux sur la plateforme Oculus : si le jeu ne plait pas, il existerait la possibilité de se faire rembourser dans les 2 semaines suivant l’achat à condition d’y avoir joué moins de 2 heures.

Bref, malgré ces quelques petits bémol, cela reste un super produit ! Depuis que nous l’avons (début janvier), il a été pas mal utilisé : mon mari y joue quasiment quotidiennement (pour des sessions de 20 mns à parfois plus d’une heure) tandis que j’y vais 2 à 3 fois par semaine.

Avis : 4.9 / 5

Laisser un commentaire